Jack sur mesure garantie à vie

Un bon câble, c’est quoi ?

Avant de répondre, un peu de théorie…

Plusieurs facteurs entrent jeu. Pour avoir une approche plus précise, voyons un peu cela en détails.
Les 3 choses à prendre en compte pour vérifier la qualité d’un câble sont:
– sa résistivité
– son blindage
– sa capacitance

La résistivité:

Le cuivre compose la grande majorité des câbles que nous utilisons au quotidien, les câbles instruments également. C’est un excellent conducteur électrique, mais il n’est pas parfait.

Une résistance au passage d’un courant existe, ce qui crée une perte de puissance du signal, qui se dissipe sous forme de chaleur. L’unité de résistance électrique est le Ohm (Ω).
Un signal électrique à la sortie d’un micro de guitare est de quelques mV. Une résistance élevée d’un câble absorberait la quasi-totalité du signal.

Pour information, les câbles que l’Atelier Son utilise pour les jacks guitare sont respectivement de 39Ω/km pour le SC-Spirit et 48Ω/km pour le SC-LLX Spirit.
Ce paramètre, pour un jack guitare de quelques mètres, n’engendre qu’une perte minime du signal.

Le blindage:

Un câble coaxial est constitué de 2 isolants. En son centre, nous trouvons le conducteur du signal, avec une isolation électrique externe en plastique.
Celle-ci est elle même recouverte d’un deuxième isolant recouvrant la totalité de la couche de plastique, c’est le blindage.

Cette composante est très importante. Nous venons de voir que le cuivre est un excellent conducteur dans laquelle des signaux de quelques mV peuvent voyager sur plusieurs mètres sans aucune perte significative. C’est un avantage à double tranchant.

En effet, notre environnement est saturé de perturbations électromagnétiques en tous genre, lesquelles sont conduites dans tous les métaux.

Le rôle du blindage est d’acheminer ces parasites pour que ceux-ci soient dirigés vers la masse.
Sans blindage, le son serait parasité à l’excès et inexploitable.
Mais il y a plusieurs types de blindage, et là, nous entrons dans le vif du sujet: la qualité des câbles.

Plus la couche de conducteur sera épaisse, meilleur le blindage sera.
Les câbles « low-cost » ont un très mauvais blindage. Dans le pire des cas, on peu trouver une feuille de papier avec un coté aluminisé en guise de blindage.
Un bon blindage est composé de fils de cuivres tressés.

Si le blindage n’est pas optimal, des signaux parasites passeront à travers et détérioreront le signal. Étant donné que pour un bon blindage, des matériaux supplémentaires sont nécessaires, le coût de fabrication augmente d’autant.

La capacitance:

C’est ici que tout ce joue pour la clarté su son. Les micros passifs ont une forte impédance.
En électronique, l’impédance est la valeur résistive à l’entrée ou à la sortie d’un composant, qui se mesure également en Ω.
Les micros guitares, globalement, ont une impédance variant entre 5kΩ et 50kΩ.
L’impedance varie en fonction de la fréquence du signal, il n’y a donc pas de valeur absolue d’une impédance pour un micro.
En vulgarisant et pour la suite de l’explication, nous dirons que l’impédance est fixe.
Si vous voulez en savoir plus sur l’impédance, je vous invite à vous rendre sur le site sonelec-musique.com (ce site est incontournable pour les bricoleurs).

La capacitance d’un objet est sa capacité de contenir de l’énergie, elle se mesure en Farad. Cette propriété intervient lorsque 2 conducteurs électriques sont en contact d’un isolant. C’est ce qui ce produit avec un câble blindé, le cuivre du signal est isolé du cuivre de la masse, ce qui induit une capacitance.
1 Farad représente une très grande d’énergie.
En électronique, les unités les plus utilisées sont pico (10-12), nano (10-9) et micro (10-6) Farad.

Pour les câbles, nous parlerons en pF/m.
Lorsque qu’une résistance et une capacitance sont associées, un crée un filtre passe bas.
Plus la capacité est élevée, plus le filtre coupe les aigus.

On peu calculer la fréquence de coupure, avec la formule suivante:
f= ½∏RC
f étant la fréquence à partir de laquelle le filtre va faire effet (en Hertz)
R étant l’impédance du micro (en Ohm)
C étant la capacité total du cable ( en Farad)

Exemple théorique:

Une guitare avec un micro d’impédance de 20kΩ, soit R=20.000
Un câble Free The Tone de 6m, soit C = 6 x 160pF = 960(10-12)F
Soit F=½∏20000×960(10-12)=8289Hz
A partir de cette fréquence, le signal sera atténué.

La même avec un SC-Spirit LLX de 6m, soit C = 6 x 52pF = 468(10-12)F
Soit F=½∏20000×468(10-12)=25606Hz
Le câble commence à couper le signal à une fréquence inaudible à l’oreille humaine.

À titre indicatif, vous pouvez simuler tout ceci avec le formulaire suivant: